formation prise de parole en public theatre

Les 9 erreurs les plus fréquentes de la prise de parole en public : partie 3

Publié le 21 septembre 2020

Découvrez la dernière partie de notre série sur les erreurs les plus fréquentes de la prise de parole. Les exercices de notre formation prise de parole en public sont tirés du théâtre et visent à éviter ces les erreurs que nous vous présentons. Si vous avez raté la partie précédente, nous vous invitons à la consulter.

Erreur N°7 : Se couper de son environnement : la prise de parole tunnel, se mettre dans sa bulle

Surtout tu fais comme s’ils n’étaient pas là et tu te lances ! Tu ne les regardes pas ou mieux tu regardes au-dessus de leur tête ! Comme ça ils ont l’impression que tu les regardes mais toi tu ne vois pas leurs regards !

Autant rester chez soi et faire son intervention seul dans sa salle de bain !

Se préparer à parler en public, c’est se préparer à interagir avec les autres. Donc pas question de se couper d’eux sinon à quoi bon ?

C’est ce qui rend l’exercice si difficile et aussi passionnant. Il ne s’agit pas de faire semblant mais de partager avec son auditoire, ses idées, ses convictions, les informations dont on dispose.

Comment reçoivent-ils tout ça ? Vais-je trop vite ? Veulent-ils réagir ? Les ai-je embarqués ? Comment le savoir si je ne les regarde pas vraiment ? Si je m’enferme dans ma bulle ? Comment m’adapter dans l’instant présent à ce qui se passe lors de mon intervention ? Se connecter à soi, aux autres et rester sensible à ce qui peut se passer au moment de mon intervention (événements ou réactions inattendus, problème technique) c’est jouer le jeu pour de bon et s’offrir le frisson d’un moment d’échange et de partage.

formation prise de parole en public theatre

Erreur N°8 : Plonger dans l’arène sans échauffement

Nous ne le répéterons jamais assez : la prise de parole est un acte physique bien plus qu’intellectuel ! Il y a bien entendu le fond de notre propos mais sa transmission passe par la mobilisation de notre corps. Des pieds à la tête.

Ancrage par les pieds au sol, maintien constant de la verticalité, mains ouvertes, activation de la colonne d’air, utilisation concrète des résonateurs, des vibrateurs, du muscle labial, de l’appui sur le diaphragme pour progresser sur la clarté de la voix afin d’être plus audible et distinct.

Je m’arrête là ou bien je continue ?

Bertrand Perrier à raison de parler de la prise de parole comme d’un sport de combat !

Et vous ? Vous viendrait-il à l’idée de monter sur le ring ou le tatami sans échauffement ? Avant une prise de parole, s’isoler 5 minutes pour réaliser quelques exercices de respiration, de décrispation des mâchoires et d’échauffement de la voix. C’est un minimum pour amorcer sa prise de parole dans de bonnes conditions. Grâce à des exercices issus du théâtre, notre formation prise de parole en public vous aide pour progresser et prendre du plaisir !

Erreur N°9 : Appliquer des gestes clés en main

STOP ! Penser ses gestes, les prédéterminer voilà à coup sur la meilleure façon de perdre la coordination entre son propos et ses mouvements si tout cela devient mécanique. Vos interlocuteurs ne manqueront pas de le remarquer et considèreront que vous manquez cruellement d’authenticité.

Ce qui devait appuyer votre discours va finalement le desservir. La bonne piste est de garder à l’esprit ce que vous voulez transmettre, faire comprendre, éveiller chez vos interlocuteurs, l’action que vous souhaitez avoir sur votre audience, bref : occupez-vous d’eux, orientez votre pensée vers eux, votre corps retrouvera de l’oxygène et vos gestes suivront. Il n’y a pas de gestes applicables par tous et pour tous, pas de méthodologie froide car vous n’êtes pas un Playmobil. Et ça d’ailleurs, c’est plutôt une bonne nouvelle, non ?


Formation prise de parole en public avec le théâtre, LS Formation vous accompagne avec une approche unique avec son équipe de comédiens formateurs.

Partager :

à lire aussi